Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 19:03
Miniature "Oecuménisme dans l'Esprit Saint"

Miniature "Oecuménisme dans l'Esprit Saint"

Inscrit dans une rosace quadrilobée rappelant la croix, l’Esprit Saint figuré par la colombe d’une blancheur éclatante, placé au centre de la miniature, déploie ses ailes et fait rayonner, tel un soleil, les langues de Feu qui se déposent sur les différents représentants de l’Église chrétienne. Cette image reprend la composition de la « Pentecôte » tirée d’une péricope de Reichenau du Xème siècle. À la place des douze Apôtres, seuls quatre d’entre eux ont été préservés et les huit autres sont les représentants des principales églises d’Orient et d’Occident. Les quatre Apôtres retenus correspondent aux Evangélistes. Ils détiennent chacun un livre comme témoignage du Verbe fait chair. On les reconnaît par leur « symbole » des quatre Vivants de la vision d’Ezéchiel et de l’Apocalypse situé au-dessus de leurs têtes. Tous les quatre ont une auréole désignant leur sainteté. Jean se trouve au côté d’un représentant catholique qu’on reconnaît par sa mitre, sa crosse et son vêtement liturgique, puis par une pasteure réformée détenant dans une main la Bible ouverte. Aux côtés de Marc, un prêtre arménien doté d’une croix jaune aux contours rouges et un célébrant éthiopien avec une croix de bénédiction sont les représentants des premières nations chrétiennes. Au bas de l’image, un pasteur évangélique de couleur, en cravate et manteau noir, appuie sa main sur l’épaule de Mathieu qui bénit. Ce dernier lève l’autre main vers l’Esprit Saint comme pour inviter le représentant anglican de grande taille, avec son habit de célébrant, à voir ce qui est source d’inspiration des Prophètes et des Ecritures. Un père orthodoxe vêtu de rouge renvoie aux martyrs et un père syriaque tout en blanc avec une étole rouge côtoient Luc tout souriant.

Tous ces représentants des diverses confessions chrétiennes aux colorations différentes sont unis dans le même fond or, car tout est transfiguré en Dieu, en sa Présence. Aussi, la croix appartient à toutes les confessions chrétiennes ; c’est celle qui les rejoint en leur coeur et les réconcilie. C’est pourquoi ils sont tous inscrits dans une rosace à quatre lobes formant une croix. La délimitation de cette rosace est de couleur verte comme signe d’espérance en l’oecuménisme. Par ailleurs, la représentation de l’Esprit Saint se déploie dans les quatre coins du monde, tant en Occident qu’en Orient. Le mouvement des églises pour l’unité des chrétiens est quelque peu représenté par cette image qui ne manque pas d’audace. En témoigne la diversité des confessions chrétiennes au cours des siècles qui côtoient les Evangélistes, ceux-là même qui témoignent de la Parole de Dieu.

Tous ces représentants procèdent du même Esprit. Les dons de l’Esprit sont donnés à tous de la même manière. Ce qui les unit, c’est l’Esprit Saint. Ce qu’ils ont en commun, c’est le témoignage de cet Esprit qui les habite, les enseigne et les révèle même dans leurs différences. Ils sont avant tout frères d’un même Esprit, d’un même Amour. Est-ce que l’Amour divise ? Est-ce que la foi les sépare ? Est-ce que l’espérance en la Résurrection les distingue ? Je ne le crois pas. C’est le même Amour qui les relie ; c’est la même foi, même vécue autrement, qui les rassemble ; c’est de la même espérance en la Résurrection du Christ que leur foi n’est pas vaine comme point convergeant de leur croyance.

La venue de l’Esprit Saint dans le monde est d’embraser la terre entière. Le Christ lui-même dit : « Je suis venu apporter le feu sur la terre, et combien je désire qu’elle s’embrase ! » (Lc 12, 49) Par la Pentecôte, cette présence devient manifeste. En se posant sur chacun des Apôtres qui désormais parlent en langue, ils sont à même de transmettre la Parole vivante et vivifiante de Dieu jusqu’aux extrémités du monde. Alors que les pasteurs de chaque église d’Orient et d’Occident osent affirmer leur foi commune en Christ tout comme frère Rogé de Taizé dans son livre intitulé Prier dans le silence du coeur : « Saint Esprit, tu es en communion avec chacun de nous, non pas pour un instant mais pour toujours, et jusque dans la vie qui ne finit pas. »

 

Pascal Meier

 

Dimensions de la miniature : 25 x 23.5 cm.

Techniques : Or en feuille, tempera et eau de noyer.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Miniature - Enluminure - Icône
  • : Images, articles, documents sur l'art pictural médiéval : byzantin, mozarabe, roman, gothique
  • Contact

Recherche

Liste Articles

  • Oecuménisme pour la Semaine Romande de Musique et de Liturgie 2017
    Miniature "Oecuménisme dans l'Esprit Saint" Dans ce cadre : atelier "miniatures et enluminures", semaine du 10 au 16 juillet 2017 Inscrit dans une rosace quadrilobée rappelant la croix, l’Esprit Saint figuré par la colombe d’une blancheur éclatante,...
  • Extrait de mon prochain écrit : "Heureux les vainqueurs dans l'Apocalypse"
    Pascal Meier, Au vainqueur, je donnerai à manger de l'arbre de vie, folio 7b tempera, or en feuille et eau de noyer sur papier blanc narcisse vélin Richard de Bas, format : 240 x 300 mm (droits réservés). « Au vainqueur, je donnerai à manger de l'arbre...
  • Pascal Meier : commentaire sur la Jérusalem céleste
    Pascal Meier, la Jérusalem céleste, folio 64. Tempera, or en feuille, eau de noyer sur papier d'Arches, format : 420 x 420 mm. Extrait de L'Apocalypse de Jean enluminée (droits réservés). " Puis je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle ; car le premier...
  • Pascal Meier : deux icônes sur rondin
    Icône du Sauveur à l'oeil ardent Pigments avec liant gouache et tempera sur bois. 1998 Icône de la Mère de Dieu Pigments avec liant gouache et tempera sur bois. 1998
  • Pascal Meier : peindre les Beatus, les étapes pratiques
    Pascal Meier, La félicité des élus dans la nouvelle Jérusalem (Ap 22, 1-5), folio 65. Tempera et eau de noyer sur papier d'Arches, format : 460 x 295 mm. Extrait de L'Apocalypse de Jean enluminée (droits réservés). Chaque étape pratique correspond à une...
  • Patrick Ringgenberg : peindre la lumière
    La Transfiguration Théophane le Grec, Ecole de Moscou, vers 1403. Galerie Tretiakov. Source de l'image : Wikimedia Commons. Plus que le dessin ou même la couleur, le fondement à la fois technique et symbolique de l’icône est la lumière. La première lumière,...
  • Patrick Ringgenberg : le peintre, entre l'art et le Christ
    Saint Luc peint une icône de la Vierge. Peintre inconnu, Russie, début 15e siècle. Source de l'image : Wikimedia Commons Des premiers siècles jusqu’à la synthèse byzantine des Ve-VIe siècles, l’histoire de l’art chrétien peut être lue comme un enfantement...
  • Egon Sendler : l'icône, patrimoine de l'Eglise indivise
    Conférence donnée à Paris en janvier 2012 Anastasis - La Résurrection Atelier Saint-André du Père Igor (Egon Sendler) Le temps n’est plus, heureusement, où la méconnaissance pouvait se teinter de mépris entre les chrétiens d’Occident qui jugent l’art...
  • Pascal Meier : l’Agneau de Dieu dans l’Apocalypse
    Conférence du 18 juillet 2010 à la chapelle des Pénitents lors de l’exposition à l’Abbaye de la Chaise-Dieu en Auvergne Pascal Meier, Victoire de l'Agneau (Ap 17, 14), folio 52. Pigments avec liant gouache et encre sépia sur papier d'Arches, format :...
  • Pascal Meier : commentaire sur l'Oméga
    Pascal Meier, Oméga (page finale), folio 67. Tempera, or en feuille, encre sépia et eau de noyer sur papier d'Arches, format : 390 x 260 mm. Extrait de L'Apocalypse de Jean enluminée (droits réservés). L’Oméga, qui clôt les visions de l’Apocalypse comme...